Craintes d'une dévaluation du franc CFA : FMI souligne qu’il n'y a pas de quoi s'alarmer

Craintes d'une dévaluation du franc CFA : FMI souligne qu’il n'y a pas de quoi s'alarmer

 

 

 

Des craintes d'une nouvelle dévaluation du franc CFA émergent dans la région sont agitées depuis quelques temps. Mais, pour Michel Lazare, sous-Directeur Ouest 1 du Département Afrique du Fonds monétaire international, il n'y a pas de quoi s'alarmer. Les indicateurs ne sont, pour le moment, pas sombres.

A l’occasion de la revue du Programme économique et financier du Sénégal, appuyé par l’Instrument de soutien à la politique économique (ISPE), le sous-Directeur Ouest 1 du Département Afrique du Fonds monétaire international, Michel Lazare  a rassuré sur les craintes d'une nouvelle dévaluation du franc CFA. Selon lui, il n'y a pas de quoi s'alarmer.  «Il n'y a pas, à mon sens, de questions actives qui se posent à ce niveau-là. La situation  de la balance des paiements de la région, puisque c'est le CFA, paraît solide. Des réserves ont été accumulées », a-t-il déclaré.  M. Lazare a également souligné que les réserves extérieures représentent actuellement plus de 4 mois d'importation. Donc, indique-t-il, il n'y a pas lieu de s'inquiéter. « Nous ne voyons pas du tout de cas pour une dévaluation du franc CFA », a-t-il dit.