Tanger à l’heure du 5ème Salon de la sous-traitance automobile : Les ambitions automobiles du Maroc étalées

Tanger à l’heure du 5ème Salon de la sous-traitance automobile  : Les ambitions automobiles du Maroc étalées

La 5ème édition du Salon de la sous-traitance automobile, placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, s’est ouverte, mercredi à Tanger Free Zone, avec la participation de 300 exposants venant dévoiler leurs dernières nouveautés et offres en matière de sous-traitance. Inaugurant l’édition 2018 du salon de la sous-traitance automobile. A cette occasion et par la voix de Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, le Maroc a dévoilé ses ambitions. Organisé par l'Association marocaine pour l'industrie et le commerce de l'automobile (AMICA) sous le thème «La sous-traitance automobile au service de l’accélération de la croissance du secteur et de l’arrivée de nouveaux métiers», ce salon connaît la participation de 300 exposants et table sur plus de 5.000 visiteurs qui veulent découvrir les dernières innovations du marché. Il a pour objectif de créer un bassin de sourcing/networking au niveau local et de favoriser l'échange constructeurs-équipementiers de rangs 1 et 2 d'un côté, et avec les sous-traitants de l'autre, ainsi que de répondre aux besoins de sous-traitance actuellement estimés à 600 millions d'euros et qui devraient atteindre en 2020 plus d'un milliard. Les responsables achats et techniques des 500 équipementiers que regroupe Tanger Free Zone, leaders mondiaux dans leurs domaines d'activité et grands donneurs d'ordres sont présents à ce salon afin de réussir les opportunités de business concrétisant ainsi des partenariats win-win. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, s’est félicité des résultats du secteur de l’automobile dans sa globalité et plus précisément dans son segment de la sous-traitance. Le ministre a haussé la barre des objectifs du secteur: « Nous devons atteindre 1 million de véhicules destinés à l’export à l’horizon 2025 pour réaliser un chiffre d’affaires de 200 milliards de Dirhams. ». Notons que, le salon de la sous-traitance automobile se poursuit à partir d’aujourd’hui et jusqu’à vendredi prochain. L’événement qui avait accueilli 200 équipementiers automobile l’année passée, continue sa montée en puissance et rassemble 300 exposants. Pour la cinquième année de suite, 300 exposants, présentant différents métiers de grande valeur, ont répondu à l’appel de l’AMICA. Ils représentent pratiquement toutes les facettes de l’industrie automobile de différents rangs. De l’emboutissage, au câblage, en passant par des spécialistes de traitement de surface et de l’intérieur véhicule.

Un objectif 200 milliards de DH de chiffre d'affaires à l'export en 2025

Le Maroc table sur la réalisation de 200 milliards de dirhams de chiffre d’affaires à l'export à l'horizon 2025 avec une capacité de production d’un million de véhicules, a annoncé, , le ministre de l'Industrie, de l'investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. «Nous allons largement dépasser les 100 milliards de DH de chiffre d'affaires à l'export prévus à l'horizon 2020, mais je vais prendre un nouveau pari et hausser la barre à 200 milliards de DH à l'export avec un million de véhicules en 2025», a indiqué le ministre qui s'exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de la cinquième édition du Salon de la sous-traitance automobile, placée sous le Haut Patronage de S.M. le Roi Mohammed VI. Jetant un focus sur les performances et les réalisations du secteur, M. Elalamy a affirmé que le Maroc aspire faire du secteur automobile un véritable vecteur de développement, précisant que l'industrie automobile est le premier secteur exportateur avec près de 70 milliards de DH de chiffre d'affaires à l’export réalisé en 2017, contre 40 milliards en 2014, soit 44,5% des exportations industrielles. En contribuant à la création d'emplois industriels à hauteur de 29%, le secteur automobile a enregistré la plus forte création d'emplois entre 2014 et 2017 avec 83.845 nouveaux postes, soit plus de 93% de l'objectif fixé à l'horizon 2020, faisant état d'une intégration locale en progression avec un taux dépassant, à ce jour, les 50% et qui sera porté à 65% en 2019, puis à 85% en 2023, avec l’activité de PSA (constructeur automobile).