ELEC EXPO ABIDJAN : Le Maroc en force avec 34 entreprises pour consolider son leadership régional

ELEC EXPO ABIDJAN : Le Maroc en force avec 34 entreprises pour consolider son leadership régional

L’Agence marocaine de Promotion et de Développement des Investissements et des Exportations (AMDIE), en collaboration avec la Fédération Nationale de l’Electricité, l’Electronique & les Energies Renouvelables FENELEC, mènera une mission de prospection commerciale d’une délégation de 34 opérateurs marocains en Côte d’Ivoire, à l’occasion de l’occasion du Salon Itinérant de l’électricité en Afrique « « elec expo Abidjan» organisé du 09 au 11 Mai 2018 à Abidjan par la Confédération africaine d’Electricité (CAFELEC). La délégation  est composée d’opérateurs marocains du secteur de l’électricité et des énergies renouvelables, des exposants mais aussi de responsables export en mission de prospection et de consolidation commerciales. C’est la plus forte délégation annoncée à la première édition du « elec expo Abidjan », mis à part et sans doute celle du pays hôte la Côte d'Ivoire. Les opérateurs marocains pour la plus part exportateurs, sont réunis à travers un pavillon Maroc, sous la houlette de l’ ’AMDIE.« Elec Expo Abidjan est une vitrine pour l’exposition, mais aussi un chef-lieu des opportunités d’affaires entre industriels et représentants institutionnels, un moyen non seulement de tâter le pouls du marché ouest-africain puisque la FENELEC le connaît bien, mais d’aller plus loin dans la procimité et dans les échanges », précise Hicham BOUDRAA, Directeur Général de l’AMDIE.

Consolider le leadership régional du Maroc dans le domaine de l’électricité.

Organisé par la Confédération Africaine d’électricité (CAFELEC), en collaboration avec l’Association Patronale Ivoirienne du Secteur de l’électricité (APESELCI) , « « elec expo Abidjan» est un  nouveau rendez-vous d’excellence qui regroupera une centaine d’exposants venus d’une dizaine de pays.  Y sont donc attendus plus d’une centaine de fabricants d’équipements, distributeurs, bureaux d'études, fournisseurs d’électricité, installateurs, donneurs d'ordres, bailleurs de fonds et donneurs d’ordre … venus d’une dizaine de pays d’Afrique et représentant de toutes les branches de l’électricité et d’énergies renouvelables, de la production d'énergie électrique  à l’efficacité Energétique, en passant par les réseaux de transport et de distribution, le contrôle, l’automation, l’éclairage (Intérieur et extérieur), le solaire, l’éolien, les matériels électriques, les outillage et matériel de sécurité, les appareillages de tests et mesures, l’électricité domestique  ou encore la domotique. L’événement accueille des industriels du secteur, des donneurs d’ordre, prescripteurs, distributeurs, revendeurs…  venus du pays hôte la Côte d’Ivoire, mais aussi d’Algérie, du Cameroun, du Gabon, du Mali, du Sénégal, de la Tunisie, du Togo, du Bénin, du Maroc, de la Guinée, du Ghana… Pas moins de 5000  visiteurs y sont attendus durant les 3 jours de cette grande messe de l’électricité ouest-africaine.

Pour Khalil El Guermaï, Directeur général de la FENELEC et Secrétaire général permanent de la CAFELEC, ce fort engouement s’explique par plusieurs facteurs.  «La maturité du secteur de l’électricité au Maroc et l’expérience marocaine sont des actifs qui peuvent servir de modèles aux pays frères du Continent qui ont des taux d’électrification insuffisants ». M. El Guermaï soutient également que « du fait du retard énergétique et nouvelles orientations stratégiques de l’essentiel des pays d’Afrique subsaharienne, l’Afrique offre un des marchés les plus intéressants au monde ».  Durant ces quinze dernières années, la FENELEC a multiplié les missions et partenariats sur le Continent en général et avec l’Afrique de l’Ouest en particulier, justifiant son approche par « la bonne jonction entre offre et demande ». "Mais au-delà du relais de croissance que les marchés ouest-africains peuvent représenter pour les opérateurs marocains, il est aussi et surtout question de synergie, partages d’expériences, de dynamisation de la coopération intra-africaine pour relever et réussir ensemble le défi énergétique et la croissance inclusive », ajoute Khalil El Guermaï. « Il n’y a pas de croissance inclusive et durable tant qu’une partie du Continent reste dans le noir », souligne-t-il avec conviction. Et d’ajouter : « dans ce combat et au-delà du rôle assuré par les Gouvernants en matière de politique énergétique et de coopération, le secteur privé a une valeureuse partition à jouer. C’est ce que la FENELEC tout comme la CAFELEC s’évertuent à faire dans des logiques de partenariat public-privé (PPP) mais aussi entre acteurs privés ». Même son de cloche pour la CAFELEC qui définit « elec expo Abidjan » comme  moyen de mobilisation régionale pour relever ensemble les défis énergétiques.

L’APESELCI, partenaire exclusive de l’événement, veut faire du Salon « elec expo Abidjan » un booster pour le secteur en Côte d’Ivoire. Aly Diaby, président de l’APESELCI a invité ses confrères opérateurs ivoiriens à y participer rappelant qu'il est "une occasion d’échanger, de partager des expériences afin de permettre aux entreprises ivoiriennes du secteur d’émerger ». Pour lui, « elec expo Abidjan» permettra de renforcer le positionnement de la Côte d’Ivoire dans l’échiquier énergétique continental et de booster son taux d’électrification à l’horizon 2020. Le choix de la Côte d’ivoire n’est pas fortuit. Il relève à la fois de sa position géostratégique, de son poids économique sur le Continent et son rôle de locomotive en Afrique de l’Ouest, mais aussi et surtout de la volonté du pays de relever son défi énergétique. Perçue comme étant la porte d’entrée commerciale de l’Afrique francophone, la Côte d’Ivoire veut doubler la capacité énergétique d’ici 2020. Son taux d’électrification actuel est de 55,80%. Avec une économie de plus en plus diversifiée et en croissance (7% en perspective pour 2018), le pays s’attend à une demande d’électricité croissante.  « elec expo Abidjan» permettra de booster à partir de la Côte d’Ivoire le développement du secteur d’électricité et énergies renouvelables en Afrique où le taux d’accès  à l’énergie moderne, notamment l’électricité, demeure faible. 60% des populations rurales n’ont pas d’électricité.

« elec expo Abidjan»  est le rendez-vous d’affaire qu’il ne faUt pas manquer. Et cette forte présence d'opérateurs marocains est aussi un moyen de consolider le leadership régional du Maroc dans le domaine de l’électricité.