Pollutec Maroc braque ses projecteurs sur la ville durable et l’innovation

Pollutec Maroc braque ses projecteurs sur la ville durable et l’innovation

Pas moins de 150 éco-entreprises issues de 18 pays dont plus de la moitié d’internationaux (59%) prendront part à la 10ème édition du Salon international des équipements, des technologies et des services de l'environnement, «Pollutec Maroc». 

Prévu du mardi 2 au vendredi 5 octobre 2018, à la Foire internationale de Casablanca, cet important rendez-vous des professionnels de l’environnement  verra aussi la participation de nombreux leaders, ambassadeurs et fidèles du salon ainsi que des primo-exposants (46%) qui viendront présenter leurs équipements, technologies et services aux quelque 6.000 visiteurs professionnels attendus. 
Organisée conjointement par Forum 7 et Reed Expositions France, sous l’égide du ministère de l'Energie, des Mines et du Développement durable, du Secrétariat d'Etat chargé du Développement durable et du ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Economie numérique, la 10ème édition du Salon « Pollutec Maroc » se place sous le signe de l’innovation et de la nouveauté. 
En effet, le Salon propose cette année de nouveaux événements pour faciliter les rencontres et développer les relations, découvrir les dernières innovations, assister à des conférences sur des sujets d’actualité, selon les organisateurs. 
« Pollutec Maroc propose à nouveau un large programme de conférences ciblées et accueillera la remise des 4èmes Trophées de l’environnement par un jury d’experts », ont-ils annoncé lors d’une rencontre tenue récemment à Casablanca. 
Au cours de cette rencontre, organisée sur fond de débat entre divers professionnels, organismes institutionnels et experts, autour des « Enjeux et solutions pour la ville de demain», ces derniers ont également indiqué que « le rayonnement du Salon vers le continent africain se poursuit en offrant cette année à la Guinée Conakry le statut de pays invité d’honneur ».  
Les organisateurs ont, en outre, assuré qu’elle mettra « à disposition des acteurs souhaitant se développer en Afrique, un lieu de mise en relation avec des délégations de porteurs de projets africains ». 
Selon le programme concocté cette année, il sera « fait un focus particulier sur l’innovation avec la création de trois nouvelles zones d’animation : l’Espace Pitch, l’Espace de Rencontres B2B, mis en place par l’AMDIE et l’Espace Startups soutenu par Casa-Animation, et donne une place prépondérante à la ville durable ». 
En braquant ses projecteurs sur la ville durable, en particulier sur les enjeux et solutions pour le développement durable des villes du Maroc, les organisateurs entendent participer à la recherche et à la mise en œuvre « de solutions pour répondre aux problématiques actuelles et futures liées à nos modes de vie urbains». Une contribution que le Salon mettra en lumière à travers l’espace d’exposition et lors de demi-journée de conférences consacrée à cette question. 
A propos des conférences, on retiendra le Forum « Ville durable », qui portera sur la mise en œuvre de la ville durable dans les secteurs des déchets, de l’eau, de l’air, de l’énergie et de la mobilité urbaine; la 7ème édition du Symposium « Territoires durables », qui dressera cette année l’état des lieux de l'opérationnalisation de la SNDD au niveau territorial et un éclairage sur le rôle des collectivités locales dans sa mise en œuvre.  
Nouveauté de cette année, la « Finance verte » s’intéressera à l’engagement du secteur financier dans le processus de durabilité et en faveur de la lutte contre le réchauffement climatique et  d'exposer les solutions apportées par le secteur financier pour accompagner les projets verts.  
De son côté, le « Forum Afrique » s’intéressera aux initiatives de l’économie circulaire en Afrique.  
Comme l’ont souligné les organisateurs, l’«Espace ville durable » verra la participation pour la toute première fois d’institutionnels tels que le ministère de l'Energie, des mines et du Développement durable, la ville de Casablanca, la ville de Kénitra et celles d’éco-entreprises expertes dont Derichbourg Maroc, Groupe Renault, Groupe Al Omrane, Hyundai, Tramont International. 
Confiants quant à la réussite de l’édition 2018, les promoteurs de « Pollutec Maroc » ont indiqué que l’événement bénéficie cette année d'un important accompagnement institutionnel de nombreux acteurs environnementaux nationaux. En l’occurrence : l’AMDIE,  la CGEM, l’AMEE, l’ONEE, la BMCE Bank of Afrika, la BERD, COZINE, la ville de Casablanca, la région Casablanca-Settat. Sur le plan international, l’événement bénéficiera du soutien de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’energie (ADEME), de Business France, de l’AHK, l’ICE et de l’IPEMED. 

Pollutec Maroc
Signalons que les échanges et débats ayant marqué la rencontre de Casablanca ont été animés par Fatima Mossadeq du Groupe Al Omrane, Victoria Zinchuk de la BERD,  Abderrahmane Ouardane, Président de l'Association ADEPE,  et Zineb Jazouli, directrice du Groupe Renault (voir photo). Et qu’à cette occasion, les organisateurs ont déclaré que « Pollutec Maroc » restait fidèle à sa vocation initiale de soutien de la démarche volontariste du Royaume en matière d’environnement et de développement durable.