Makhtar Diop devient à la vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures

Makhtar Diop devient à la vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures

L’ancien ministre de l’Economie et des Finances du Sénégal (sous le régime de Me Abdoulaye Wade) vient d’être propulsé vice-président à la Banque mondiale. Né en 1960 à Dakar, M. Diop était jusque-là en charge des Affaires de l’Afrique Subsaharienne au niveau de cette instance institutionnelle.  Makhtar Diop est désormais vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures. A ce poste, l’ancien ministre de l’Economie et des Finances sous le gouvernement de Moustapha Niasse va s’occuper  «des domaines du transport et de l’économie numérique, de l’énergie et du secteur extractif ainsi que le financement des infrastructures et les partenariats public-privé (PPP) », informe le communiqué parvenu à AFRIQUE FINANCES.  Jusque-là en charge de la Région Afrique, où il gérait un portefeuille d’un montant de 70 milliards de dollars, et ce depuis 6 ans, Me Diop, économiste de formation, a aussi été directeur du secteur finances, secteur privé et infrastructure pour l’Amérique latine et les Caraïbes ; directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Brésil ; directeur des opérations pour le Kenya, l’Érythrée et la Somalie.  M. Diop, qui va devoir s’occuper des investissements de la Banque au niveau mondial dans le domaine des infrastructures et de développer des solutions durables pour combler le déficit en infrastructures dans les pays en développement et les pays émergents, prendra ses nouvelles fonctions le 1e juillet 2018.