Sénégal - Conjoncture : L’activité économique en hausse de 9,8% en mars 2018

Sénégal - Conjoncture : L’activité économique en hausse de 9,8% en mars 2018

Dans sa dernière note de conjoncture, la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee) du Sénégal relève de bonnes performances dans les secteurs primaire, secondaire et tertiaire. En conséquence, l’activité économique a enregistré une progression de 9,8% en mars 2018. En raison du dynamisme constaté dans les trois secteurs primaire (+14,2%), secondaire (+11,8%), tertiaire (+8,4%), l’évolution de l’activité économique fait ressortir une hausse de 9,8% entre les mois de février et mars 2018. En effet, pour le primaire, il a été marqué par des performances simultanées des sous-secteurs de l’élevage (+14,7%) et de la pêche (+11,4%). S’agissant du secteur secondaire, il s’est raffermi de 11,8% en rythme mensuel, principalement soutenu par la construction, la fabrication de matériaux de construction et la production d’énergie. Toutefois, des contributions négatives à l’évolution du secteur sont particulièrement notées dans la production de sucre, les activités extractives et la fabrication de corps gras alimentaires. Cette même dynamique est aussi notée dans le secteur tertiaire qui s’est conforté de 8,4% entre les mois de février et mars 2018, principalement soutenu par les «transports et télécommunication», le commerce et les services financiers.

Repli du niveau général des prix

Au mois de mars 2018, le niveau général des prix à la consommation a enregistré une baisse de 1,6% comparativement au mois de février. Ce repli, selon la Dpee, s’explique par une diminution de 4,2% des prix des « Produits alimentaires et boissons non alcoolisées ». En particulier, le prix des « poissons frais » et celui du « Lait » se sont respectivement contractés de 17,9% et 2,3% sur la période. En revanche, sur un an, les prix à la consommation ont légèrement augmenté (+0,1%) au mois de mars 2018, principalement portés par les fonctions « logement, eau, gaz, électricité et autres combustibles » (+0,2%) et « meubles, articles de ménage et entretien courant du foyer » (+0,2%) (…).