Congo Kinshasa – La BAD annonce la confirmation de la reprise dès 2018

Congo Kinshasa – La BAD annonce la confirmation de la reprise dès 2018

Au Congo Kinshasa, la reprise devrait se confirmer en 2018 et 2019 avec le relèvement des cours des matières premières et la relance de l’industrie extractive résultant du démarrage de nouveaux projets miniers. Selon la Banque Africaine de Développement (BAD), entre 2010 et 2015, la République Démocratique du Congo (RDC) enregistrait une croissance moyenne de 7,7%. En 2016, cet élan a été brisé (2,4%) par la chute des cours des matières premières d’exportation du pays (cuivre et cobalt notamment) et les incertitudes pesant sur la situation politique intérieure.

La croissance est estimée à 3,3% en 2017 grâce à la bonne tenue des industries extractives et manufacturières, de la construction et du commerce. La reprise devrait se confirmer en 2018 et 2019 avec le relèvement des cours des matières premières et la relance de l’industrie extractive résultant du démarrage de nouveaux projets miniers. Coface table sur une croissance de 3% pour cette année. Mais encore faudrait-il que le pays