Côte d’Ivoire : L’élargissement fiscal au centre d’une rencontre au patronat

Côte d’Ivoire : L’élargissement fiscal au centre d’une rencontre au patronat

En Côte d'Ivoire, pas moins de 66 milles personnes physiques et morales du secteur informel, payent 8 milliards d’impôt par mois. Ce qui représente 10 milles francs CFA par contribuables. Une recette très peu pour des contribuables encore très faibles. Aujourd’hui, l’élargissement de l’assiette fiscale est plus que jamais indispensable pour renflouer les caisses de l’Etat, selon le Directeur Général des Impôts. C’est ce qui ressort des échanges du Directeur Général des Impôts, Ouattara Sié Abou, avec les patrons de Côte d’Ivoire. Invité de la Confédération Générale des Entreprises, le premier responsable de l’administration fiscale, à rappeler les efforts déployés au quotidien pour atteindre cet objectif. « La Direction Générale des Impôts entend élargir l’assiette fiscal par l’aménagement du dispositif légal. Cela implique la meilleure fiscalisation du secteur informel, la rationalisation des exonérations fiscales et la lutte continue contre la fraude et l’évasion fiscale », a-t-il dit affirmé. Acteur majeur de l’économie, le patronat ivoirien ne veut pas rester en marge de ces efforts. Il entend peser, de tout son poids, pour amener ses adhérents et l’ensemble du secteur privé à contribuer aux recettes de l’Etat.

Lawani Babatunde, correspondant permanent à Abidjan