Migrations et économie : synergie belgo-marocaine

Migrations et économie : synergie belgo-marocaine

L'Ambassadeur marocain en Belgique, Mohamed Ameur  estime qu’il « est grand temps pour le gouvernement de créer une plateforme culturelle marocaine en Belgique, la capitale de l’Europe ». Il s’exprimait dans l’optique d’une optimisation de la coopération entre les deux pays et de relèvement  du niveau de solidarité. Considéré comme un choix stratégique mutuellement bénéfique, le Forum devait rapprocher les entreprises belgo-marocaines, « en vue de créer des synergies autour de projets innovants »

L’opportunité de ce programme ne se discute pas,  compte tenu de la présence de  70 000 marocains résidant en Belgique. Conscients de la nécessité d’exploiter cette force numérique, Rabat et Bruxelles ont lancé ce programme assis sur deux axes stratégiques :  le Maghreb-Belgium Impulse ou stratégie en faveur des MRE « vise la mobilisation des compétences marocaines en Belgique pour contribuer au développement du Maroc »,grâce à l’appui de la CGEM. Le second axe porte sur l’appui à la stratégie nationale d’immigration. Mis en œuvre en partenariat avec l’ANAPEC, « Amuddu », -ainsi qu’elle est baptisée- veille à l’intégration des migrants, la gestion des flux, etc.

A l’occasion de ce Forum, l’Ambassadeur marocain en Belgique, Mohamed Ameur  estimé qu’il « est grand temps pour le gouvernement de créer une plateforme culturelle marocaine en Belgique, la capitale de l’Europe ». Il s’exprimait dans l’optique d’une optimisation de la coopération entre les deux pays et de relèvement  du niveau de solidarité. Considéré comme un choix stratégique mutuellement bénéfique, le Forum devait rapprocher les entreprises belgo-marocaines, « en vue de créer des synergies autour de projets innovants ». Il s’agit d’un nouveau souffle apporté aux relatons bilatérales vieilles d’une cinquantaine d’années. La migration étant un dossier récent, le programme de coopération dédié à cette thématique ayant été validé lors de la 19 ème session de la commission mixte  en 2016, ainsi que la souligné Abdelkrim Benoutiq, ministre des Marocains résident à l’étranger et des Affaires de la migration.