Banque - Le ministre des Finances sud-africain élu président de la Banque des BRICS

Banque - Le ministre des Finances sud-africain élu président de la Banque des BRICS

Le ministre des Finances sud-africain, Nhlanhla Nene (poste), a été  élu au poste de président de la New Development Bank (NDB), la banque de développement lancée par les pays membres du groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Son élection a été actée lors de la 3ème Assemblée annuelle du conseil des gouverneurs de la banque, tenu il y a quelques jours à Shanghai. Nhlanhla Nene succède à ce poste à Kundapur Vaman Kamath, un banquier indien connu pour avoir transformé en treize ans la banque indienne ICICI en un mastodonte local doté de 100 milliards de dollars d’actifs.  M. Nene a été nommé, en février dernier, ministre des Finances, un poste qu’il avait occupé de 2014 à 2015 avant d'être limogé par l’ancien président Jacob Zuma. Ce limogeage, qui avait alors reçu un accueil très hostile sur les marchés et fait chuter le rand, était motivé par le refus de Nhlanhla Nene de donner son feu vert à un projet « financièrement non viable » porté par une des proches amies de Jacob Zuma, en l’occurrence la renégociation d'un contrat entre la South African Airways (SAA) et l’avionneur européen Airbus. Basée à Shanghai, la NDB s’est donné pour objectif de mobiliser les ressources pour les infrastructures et projets de développement dans les BRICS et autres économies émergentes. La création de cette institution est considérée comme une tentative de bousculer l’architecture financière mondiale dessinée par les accords de Bretton Woods et de constituer une alternative au Fonds monétaire international (FMI) et à la Banque mondiale (BM), des institutions très critiquées pour leur incapacité à refléter le poids grandissant des pays émergents. Les BRICS représentent 46% de la population de la planète et environ 20% du PIB mondial.