Affaire Facebook : La semaine mouvementée de Zuckerberg

Affaire Facebook : La semaine mouvementée de Zuckerberg

Le patron de Facebook passe une semaine mouvementée  (09-13 avril 2018) avec de nombreuses auditions aux Etats-Unis. Il devra répondre du scandale Cambridge Analytica , une société de conseil en communication politique qui a mis la main sur les données de 87 millions de membres Facebook sans leur consentement.  

Facebook, le plus grand des réseaux sociaux est au cœur d’un scandale international impliquant des données d’électeurs, la campagne présidentielle américaine de Trump et même le Brexit... 

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, doit s'entretenir à partir de ce lundi 9 avril 2018 avec des parlementaires américains. Ce rendez-vous se tient à la veille de son audition devant des commissions du Congrès au sujet de l'affaire Cambridge Analytica, relative au détournement de données concernant les utilisateurs du réseau social mondial.

Deux assistants parlementaires ont déclaré dimanche 8 avril sous le sceau de l'anonymat que ces entretiens se dérouleront notamment avec des élus siégeant au sein des commissions chargées de l'auditionner. Ce scandale (une première pour ce réseau social) secoue la maison au point que Mark Zuckerberg se plie même à un exercice inhabituel pour lui : il a répondu aux questions des journalistes lors d’une conférence téléphonique. 

Une initiative qui intervenait deux semaines. Depuis, le réseau social est sur la sellette pour sa gestion des données de ses 2 milliards d’inscrits. Sous pression, le jeune PDG a finalement décidé de jouer l’ouverture en répondant directement aux interrogations.