Le pétrole continue sur sa lancée avec un rebond de 10 % en dix jours

Le pétrole continue sur sa lancée avec un rebond de 10 % en dix jours

Les prix du pétrole continuaient de grimper. A 74,60 dollars le baril de Brent en cours d'échanges européens ce jeudi 19 avril 2018, il est au plus haut depuis novembre 2014 et très loin des 27 dollars atteints début 2016. Soit un rebond de 10 % en dix jours.

En début de semaine, rien ne laissait présager une continuité de la lancée amorcée aux premiers jours d’Avril. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin avait terminé à 71,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,16 dollar par rapport à la clôture de vendredi 13 avril. Au New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour l'échéance de mai a perdu 1,17 dollar à 66,22 dollars. Le pétrole avait terminé la semaine dernière à son plus haut niveau depuis décembre 2014, du fait de tensions géopolitiques croissantes qui ont vu les Etats-Unis et leurs alliés français et britannique bombarder les bases militaires syriennes. 

La poursuite de cette lancée est encouragée par la baisse des stocks américains, par des déclarations saoudiennes jugées positives et par la persistance des tensions géopolitiques. Le baril de Brent a bondi de 10 % en dix jours, porté par les tensions géopolitiques, mais aussi par le rapprochement Moscou-Riyad sur le pétrole. Près de 75 dollars le baril de Brent, près de 70 pour le baril WTI. Il faut remonter à novembre 2014 pour trouver trace d'un tel niveau pour les prix pétroliers. En deux semaines, le Brent s'est envolé de 10,4 % et le WTI de 11,25 %. Les investisseurs jouent depuis plusieurs mois le rééquilibrage entre l'offre et la demande d'or noir, dans un contexte de reprise économique mondiale. La demande pourrait croître de 1,63 million de barils par jour en 2018, tirée notamment par la demande chinoise. Tout laisse présager que cette envolée se poursuivra ce vendredi clôturant une belle semaine.