Le pétrole termine en hausse à New York

Le pétrole termine en hausse à New York

Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi sur le marché new-yorkais Nymex, alors que les contrats sur le brut léger américain et ceux sur le Brent de Mer du Nord ont suivi des directions divergentes une bonne partie de l'après-midi. Au titre des éléments qui ont soutenu le marché, l'Opep a annoncé lundi, dans son rapport mensuel, que le marché pétrolier était virtuellement désengorgé grâce, entre autr(es choses, à l'accord d'encadrement de la production en vigueur depuis janvier 2017 et à une forte croissance de la demande. Enfin, la perspective de voir de nouvelles sanctions américaines entrer en vigueur contre l'Iran, et les perspectives afférentes de réduction des exportations pétrolières de ce pays, est venue également tendre les cours pétroliers. A l'inverse, le marché sent peser sur lui le poids d'un dollar qui a atteint face à un panier de devises de référence son meilleur niveau depuis décembre et de statistiques économiques qui semblent attester d'un ralentissement de la Chine, deuxième économie mondiale. Ce qui explique que les gains pour les deux qualités de brut ont été somme toute modestes. Le contrat de juin sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 35 cents, soit 0,49%, à 71,31 dollars le baril. L'échéance de juillet sur le Brent de Mer du Nord a pris 20 cents (0,26%) à 78,43 dollars le baril.