Le Coton reprend des couleurs au Bénin et au Togo.

Le Coton reprend des couleurs au Bénin et au Togo.

Le Togo et son voisin béninois ont vu leur production de coton croitre au terme de leur campagne respective 2017-2018. La nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) a dépassé ses objectifs de production lors de la campagne 2017-2018. Pas moins de 172.000 hectares ont été exploités sur les 160.000 estimés pour une production totale de 116.000 tonnes contre 108.000 lors de la champagne 2016-2017, soit une haussede 30%. Le coton représente environ 40% des revenus des exportations du pays et contribue ainsi dans l'ordre de 4,3% au PIB national togolais. Les dirigeants de la NSCT affichent leur optimisme. L’année prochaine, la production devrait avoisiner les 180.000 tonnes. En 2020, elle devrait atteindre 200.000 tonnes. Au Bénin, un nouveau bond du coton béninois sous la rupture. L’Association interprofessionnelle du coton (Aic) a teny son pari. Après le boom de 453 mille tonnes l’année dernière, pour le compte de la campagne 2017-2018, plus de 555 831 tonnes sont déjà réceptionnées à la date du 17 avril 2018, et 1465 camions en attente sont estimés à 22 250 tonnes. C’est dire que le record de 2017 est battu, et la production de 2018 peut être évaluée à 578 mille tonnes. La barre des 575 000 tonnes est franchie. Ces performances intervenent au moment où le Département américain de l'agriculture (USDA) estime par ailleurs que la totalité des superficies cotonnières au Burkina Faso, au Tchad, au Mali et au Sénégal baisseraient à 1,67 million d'hectares durant la campagne 2018/19 (août à juillet).

.