Le pétrole recule, au gré des rebondissements sur l'accord iranien

Le pétrole recule, au gré des rebondissements sur l'accord iranien

Les cours du pétrole effaçaient mardi en cours d'échanges européens leurs gains de la veille alors que les affirmations du Premier ministre israélien sur le nucléaire iranien n'ont pas déstabilisé les partisans de l'accord sur le sujet. Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 73,45 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,24 dollar par rapport à la clôture de lundi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de juin cédait 1,02 dollar à 67,55 dollars une heure après son ouverture. Lundi, les cours ont grimpé quand le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a affirmé devant les télévisions israéliennes qu'Israël disposait de "preuves concluantes" sur l'existence d'un plan "secret" que l'Iran pourrait activer à tout moment pour se doter de la bombe atomique.