Maroc - Hausse de l’IPIEM hors raffinage de pétrole au deuxième trimestre

Maroc - Hausse de l’IPIEM hors raffinage de pétrole au deuxième trimestre

Selon les  chiffres publiés par le Haut-commissariat au plan (HCP), l’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole (IPIEM) a enregistré une hausse de 3% au cours du deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période de 2017. Pour rappel, cet indice avait enregistré une hausse de 3% au cours du premier trimestre 2018 par rapport à la même période de 2017. 

 

L’organisme public, chargé de la production, de l’analyse et de la publication des statistiques officielles au Maroc, attribue cette évolution notamment à la hausse de l’indice de la production des «industries chimiques» et de l’«industrie automobile» qui ont progressé respectivement de 4,5% et de 5,4%. 

 

L’évolution de l’IPEIM au deuxième trimestre est aussi due à l’augmentation des «autres produits minéraux non métalliques» de 7,5%, de celui du «papier et carton» (17,8%), de celui des «industries alimentaires» (1,1%), de celui des  «articles d’habillement et fourrures» (1,8%) et de celui des «produits métalliques» (3,7%). 

Au précédent trimestre, cette évolution avait été attribuée notamment à la hausse de l’indice de la production des «industries chimiques» (6,4%), de celui des «industries alimentaires» (5,7%), de celui de l’«industrie automobile» (14,6%), de celui des  «articles d’habillement et fourrures» (2,9%), de celui des «produits métalliques» (9,8%) et de celui des «autres matériels de transport» (18,7%). 

Dans une note relative à l’indice de la production industrielle, énergétique et minière au titre du deuxième trimestre de l’année en cours, rendue publique récemment, le Haut-commissariat a indiqué avoir noté des baisses au niveau de l’indice de la production des «produits en caoutchouc ou en plastique» et de celui des «produits du travail du bois», respectivement de   7,9% et 6,2%. 

La même source a relevé également des baisses au niveau de l’indice de la production des «machines et appareils électriques» de 1,3% et de celui des «machines et équipements» de 0,8%. Au premier trimestre, le Haut-commissariat avait également signalé une baisse au niveau de l’indice de la production des «autres produits minéraux non métalliques» qui avait reculé de 3%, une diminution de l’indice de la production du ciment de 6,9%, de celui des «machines et appareils électriques» de 10,4%, de celui des «produits du travail du bois» de 4%, de celui des «produits du travail des métaux» de 1,7% et de celui du «papier et carton» de 5,7%. En ce qui concerne l’indice de la production minière, il apparaît que celui-ci a enregistré au deuxième trimestre un recul de 1,6% que le Haut-commissariat attribue à la diminution de l’indice de la production des «produits divers des industries extractives » qui a dégringolé de 1,8%. Autre explication avancée par l’organisme public : la hausse de l’indice de la production des «minerais métalliques» qui a progressé de 1,5%. 

Au trimestre précédent, le HCP notait une hausse de l’indice de la production minière de 19,7% due, expliquait-il, à l’augmentation de l’indice de la production des «produits divers des industries extractives» (20,6%) et de celui des «minerais métalliques» (1,5%). 

S’agissant de l’indice de la production de l’énergie électrique, le Haut-commissariat fait état d’une hausse de 3% au deuxième trimestre. C’est moins que le taux relevé au premier trimestre qui avait enregistré alors une hausse de 8%.